MICROBES, BACTÉRIES ET VIRUS : QUELLES DIFFÉRENCES ?

On qualifie de microbes, toute une série d’agents infectieux ou non. Dans cette famille, nous pouvons retrouver des bactéries, des virus, des champignons et une multitude de micro-organismes vivants.

Si nous devions zoomer à l’intérieur de cette famille et y étudier ses membres, nous trouverions les fameuses bactéries !

Une bactérie est une cellule sans noyau, environ 50x plus fine qu’un cheveu.

Souvent représentées sous forme de bâtonnets, certaines sont nocives et d’autres bénéfiques pour l’homme voire même essentielles.

Il faut savoir que l’être humain est composé de bactéries, bien plus que de cellules vivantes.

On estime à 500 espèces bactériennes différentes dans le corps humain, soit 100 000 milliards !

Ces micro-organismes vivants dotés d’un matériel génétique se reproduisent par division et peuvent proliférer, de manière autonome, sur des surfaces très variées telles que :

  • un écran tactile,
  • un comptoir,
  • une table,
  • une barre de métro,
  • une poignée de porte,
  • etc

La bactérie est à l’origine de :

  • la peste
  • Le cholera
  • La tuberculose
  • L’angine

Cependant, bien qu’elle soit de la même « famille » des microbes, une bactérie ne doit pas être confondue avec un virus.

En effet, le virus, du latin « poison », est une capsule de protéine protégeant un brin de matériel génétique codant pour lui même et sa capsule.

20x plus petit qu’une bactérie (qui elle est déjà 50 x plus petite qu’un cheveu), le virus a besoin d’un hôte vivant pour se multiplier.

Il doit entrer dans une cellule hôte et parasiter ses fonctions de réplication.

Le virus est à l’origine de :

  • la grippe
  • le SIDA
  • la variole

Un virus se transmet par voie dite « aérienne » lorsque, par exemple, une personne infectée tousse ou éternue à proximité d’une autre. C’est alors qu’une partie du virus est expulsée de l’organisme dans l’air ambiant et gagne celui de la personne la plus proche.

On estime qu’environ 100 000 bactéries ou virus sont expulsés à chaque éternuement, pouvant être envoyés jusqu’à 9m de distance et rester actifs pendant 45min dans l’air.

Cependant, il se transmet également par l’eau ou les aliments, par le contact direct entre les personnes ou encore le contact indirect c’est-à-dire par le biais d’un object tel qu’un écran tactile d’un lieu public (DAB par exemple) ou encore une rampe d’escalier.

Une fois que le virus s’est frayé un chemin dans un nouvel organisme, il tente par tous les moyens de se trouver un refuge, une cellule. C’est à cet instant que le virus libère son matériel génétique lui permettant de se répliquer.

Article suivantRead more articles